L’allumette Union Match

L’allumette Union Match

En 1805, le Français Chancel installe une véritable usine chimique au bout d’un petit bâtonnet.

m_match

L’allumette était née mais son utilisation ou son transport équivalaient encore, à peu de chose près, à allumer une bougie décorative où à allumer son cigare avec un bâton de dynamite. Le grand public ne s’enflamme pas encore pour un produit qui risque à chaque instant de s’auto-allumer et dont le chlorate de potassium, la fleur de soufre, la colle et l’acide sulfurique ne demandent qu’à se combiner plus intimement encore. Plus raisonnables, un pharmacien britannique et le Français Sauria ont l’idée de séparer et d’éloigner le combustible du comburant en plaçant l’un sur le frottoir et l’autre sur le petit bout de bois. Ou l’inverse. Passé les quelques désagréments dus aux risques élevés d’empoisonnement par le phosphore, la méthode fut améliorée et appliquée jusqu’il y a peu. Depuis 1855, c’est au bord de la Dendre, à Lessines, que les allumettes sont façonnées. La marque à la boîte jaune et aux trois flammes rouges, Union Match, est le flambeau de cette nouvelle industrie qui emploiera jusqu’à deux mille personnes, occupées à remplir à la main les petites boîtes destinées aux fourneaux ou aux fonds de poches.
Les trembles cultivés à cet effet y sont d’abord écorcés, puis déroulés, tournés, découpés, baignés, triés, tamisés, transportés, séchés, polis, paraffinés, retamisés, retransportés, entassés, piqués dans un tamis, badigeonnés, laissés à reposer pendant quarante minutes, puis emboîtés. C’est alors que l’on pourra offrir du feu à sa voisine ou, plus durablement, entreprendre la construction d’une tour Eiffel ou d’un Atomium. Pour ces deux opérations, il est bon de savoir en préambule qu’un tremble moyen (unité de mesure couramment utilisée au bord de la Dendre) donnera à peu près un million d’allumettes.
La marque jaune, aux consonances britanniques jusqu’aux noms des différentes sortes de boîtes (Pocket, King Size, Home, Prestige ou Big Box), est devenue verte : environne- mentaliste et recyclable. Dire qu’un tel petit bout de bois était jusqu’à présent capable de polluer l’eau et l’air dans de si honorables proportions.